Pierre PaulinNé à Paris en 1927, Pierre Paulin passe son enfance à Laon. Il acquiert la passion de la création auprès de son grand-oncle Freddy Stoll, sculpteur, et de son oncle Georges Paulin, designer automobile (Bentley, Rolls Royce, etc.) et inventeur du coupé cabriolet décapotable d’après un dépôt de modèle en 1927 fabriqué par Peugeot. Il devient étudiant à l’École Camondo en 1951. En 1953, le succès arrive avec le Salon des arts ménagers, il entame alors une collaboration avec Thonet France. Paulin trouve ses influences dans le mobilier scandinave et dans les productions américaines de Charles Eames et de Florence Knoll. En 1958, la maison d’édition de meubles Artifort, basée à Maastricht, décide de s’orienter vers le meuble contemporain et rassemble une équipe de créateurs parmi lesquels Pierre Paulin. Ainsi, de 1960 à 1970, Pierre Paulin développe pour Artifort une gamme de sièges faits de coques en bois moulé garnies de mousse Pirelli et habillées de housses préfabriquées en tissu extensible, aux formes souples et arrondies, aux couleurs vives. En 1961 Pierre Paulin aménage le Foyer des artistes de la Maison de la Radio. En 1969, il obtient le Chicago Design Award pour le Ribbon Chair, siège dont la forme évoque celle d’un ruban plié dont la courbe constituerait le dossier. En 1970, Pierre Paulin participe à l’aménagement du pavillon d’honneur de la France à l’Exposition universelle d’Osaka. Il y présente le canapé Amphys, constitué d’un socle modulable par mètre, sur lequel des bandes de mousse recouvertes de textile extensible se clipsent selon la longueur désirée (6 mètres maximum). Entre 1968 et1972, Pierre Paulin participe à l’aménagement de l’aile Denon du Musée du Louvre En 1971, il est chargé par le Président Pompidou de l’aménagement de ses appartements privés à l’Élysée : salle à manger, fumoir, salon aux tableaux… En 1975, Pierre Paulin fonde l’agence de design ADSA+Partners avec Maïa Wodzislawska et Marc Lebailly, à laquelle Roger Tallon, et Michel Schreiber se joignent en 1984. Il dessine les premiers fauteuils de jardin en résine de synthèse pour Allibert et participe à la conception d’une nouvelle gamme de produits pour Calor/Tefal En 1986, il est chargé de l’aménagement d’avions Airbus pour Air Inter. En 1987, Pierre Paulin reçoit le grand prix national de la Création industrielle. En 1995 Havas Euro RSCG (qui avait acquis son agence ADSA) le « met à la retraite » avec l’élégance qui sied traditionnellement aux publicitaires. En 2005, Habitat lui demande de mettre dans ses catalogues deux de ses sièges : il reprend goût à la conception de produits et collabore avec Magis, Perimeter et surtout Roset depuis 2006, pour réintroduire plusieurs modèles anciens revisités par de nouvelles techniques et un confort amélioré. De nouveaux modèles, dans des techniques actuelles, sont également proposés à ces éditeurs et sont en attente de production. Les sièges de Pierre Paulin figurent parmi les collections du MoMA à New York, du Fonds national d’art contemporain, du Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou, du musée des arts décoratifs de Paris, du Victoria and Albert Museum à Londres, etc…

Découvrir notre sélection de produit de l'artiste

Pierre Paulin

Chauffeuse CM 190

Pierre Paulin

Bureau CM141 Pierre Paulin

Pierre Paulin

Bureau CM 172 Pierre Paulin

Pierre Paulin

Fauteuil 675 Butterfly Pierre Paulin

Pierre Paulin

Chauffeuse CM190 et Ottoman – Pierre Paulin

Pierre Paulin

Chauffeuse CM190 et Ottoman Pierre Paulin

Pierre Paulin

Chauffeuse CM190 F & Ottoman

Pierre Paulin

Chauffeuse CM190 F & Ottoman Gris

Pierre Paulin

Fauteuil 675 Butterfly Pierre Paulin